FAQ - French
Toutes les catégories Telraam v1 Classification et différentiation des différents types de véhicules avec Telraam v1

Classification et différentiation des différents types de véhicules avec Telraam v1

Par Dave Driesmans
7 mars 2023

Le système de Telraam reçoit de votre caméra bon nombre de données qu'il doit interpréter, notamment afin de savoir dans quelle catégorie (piéton, cycliste, voiture, grand véhicule) il doit placer un véhicule donné.  Ceci n'est pas toujours une tâche évidente. Cet article va vous expliquer comment le système fonctionne et en quoi consiste la classification des véhicules.

Tout d'abord, Telraam fait la distinction entre les piétons, les deux-roues et les véhicules (= voitures + gros véhicules) sur la base de la valeur de remplissage et du rapport d'essieu. Une fois cette distinction faite, Telraam commence à distinguer les voitures des gros véhicules.

 

Phase 1: classification des piétons, des deux-roues et des véhicules.

Basé sur la valeur de remplissage et le rapport d'axe

La classification/classification est basée sur la valeur moyenne de remplissage observée et le rapport d'axe (voir aussi la figure suivante) de chaque objet observé.

Afin d’être enregistré, chaque objet répond à une série de critères qui permettent de filtrer, dans le champ de vision de la caméra, tout mouvement qui ne serait pas lié à un usager de la route. Ces deux paramètres sont la distance (entre la caméra et l’objet) et l’indépendance de la vitesse : cela signifie qu’une voiture, qu’elle soit à 10 mètres ou à 5 mètres de la caméra, et qu’elle conduise à 10 ou à 80 km/h, conservera toujours le même rapport axial et le même degré de remplissage.

asverhouding-en-volheidswaarde-auto-(1).pngasverhouding-en-volheidswaarde-fiets-(1).png

Voyez les figures ci-dessus. La forme rectangulaire du côté droit est le rectangle déterminé, tandis que la largeur et la hauteur de ce rectangle sont indiquées par les flèches. L’aire de la voiture, ou du cycliste, est représentée ici par l’aire rouge ombrée. Le degré de remplissage représente à quel point cette aire d’ombre rouge remplit l’espace dans le rectangle noir.

Le rapport axial, quant à lui, est le rapport entre les deux flèches. On voit ici clairement que le remplissage de la voiture est significativement plus large que le remplissage du cycliste (et cela est encore plus frappant lorsqu’on observe les objets depuis la hauteur typique d’une caméra Telraam), tandis que le rapport axial des cyclistes (qui est environ de 1, puisque leur hauteur et leur largeur est plus ou moins la même) est plus large que le rapport axial d’une voiture (pour laquelle la largeur est égale à deux fois la hauteur, et donc le rapport axial = hauteur/largeur = 0,5).

Un classificateur global

La classification est réalisée à l’aide de ces paramètres, par un classificateur global, la matrice de classification. Celle-ci est globalement un tableau de recherche à double entrée, dans lequel, à l’aide d’une méthode automatisée, des superficies ont été déterminées. Ces superficies, définies sur base de l’espace du paramètre rapport axial/densité, permettent d’identifier les voitures, cyclistes, et piétons.

  

Phase 2 : classification des voitures par rapport aux gros véhicules

Après avoir fait la distinction entre les piétons, les deux-roues et les véhicules, il faut encore faire la distinction entre les voitures et les gros véhicules dans la classe "véhicules". Cette opération est effectuée sur la base d'une valeur seuil. Cependant, un étalonnage (période) est nécessaire pour que cette valeur de coupure soit calculée de manière optimale pour votre emplacement. Pour plus d'explications, voir l'article "Le calibrage de votre Telraam".

 

Mes données semblent incohérentes

La distinction entre les gros véhicules et les voitures n'est pas toujours correcte. Le nombre de voitures peut-être sous-estimé et le nombre de gros véhicules surestimé, ou inversément. La différence entre cyclistes et piétons n’est pas non plus évidente à faire, plus particulièrement si plusieurs piétons ou cyclistes circulent ensemble. Pour en savoir plus sur les incohérences que vous pourrez parfois constater dans les données de votre Telraam, lisez l'article suivant: "Certaines données de la Telraam semblent peu cohérentes".

 

Encore plus en détail? Voir ci-dessous

Vous souhaitez plus d'informations (notamment techniques) sur la méthode de classification, vous pouvez alors consulter l'article suivant que vous pouvez télécharger et imprimer: "Classification des véhicules"

L'ensemble de ce système est évalué en permanence et, dès que possible, un nouvel affinement des données est établi spécifiquement pour chaque Telraam. 

Nous vous demandons tout de même de rester prudents avec l’utilisation des données de comptage des grands véhicules par la Telraam. Ces données n’ont pas la même précision que les données Telraam des voitures.

* Grand véhicule inclus : Fourgonnettes, voitures avec remorque, pick-ups, camions légers et lourds, bus

Cet article était-il utile ?

Merci pour vos commentaires !